Archives pour l'étiquette Souvenirs …

LOUIS LE HIR … BD …Projet Curwood London…

Nous avions travaillé sur une histoire d’indiens dans le grand nord avec des trappeurs. Trois héros.  Deux indiens et une indienne, sœur de l’un deux. On avait relu quelques histoires de James Oliver Curwood et de Jack London pour nous mettre dans l’ambiance.

Olanche 10 – projet Curwood London

25 planches de ce projet sont dessinées. Un projet remis à plus tard. on en reparlera…

En attendant BOUCHE DE CUIR avance bien. la séquence Indochine est pratiquement bouclée.

A suivre …

LOUIS LE HIR … planche de CLOWN inédite…

La mise en couleur de BOUCHE DE CUIR continue, bientôt de nouveaux visuels. En attendant ci dessous une planche inédite de Clown dessinée par Louis et qui était prévue pour un prologue d’American Clown, finalement abandonné, car nous avions fait le choix d’une séquence choc pour débuter l’album.

planche inédite de Clown

Louis lisait Giono, (on en avait parlé) : Colline, le chant du monde, etc…, qu’il aimait énormément, d’où le côté nature de cette planche

A suivre…

 

LOUIS LE HIR …BD… BROTHER … UN ancien projet …

Projet Brother 2012 – Louis Le Hir – Jean Louis Le Hir

BROTHER, un projet commun de 2012 que nous avions eu après lecture de  »La bête qui sommeille » de Don Tracy et  »la ligne verte » de Stephen King ( ici les bandeaux 1 et 2 sur 3 de la première planche ).  Louis a dessiné 5 planches et fait pas mal de croquis de personnages.
Ce n’était pas une adaptation du roman de Don Tracy ni même de la Ligne Verte mais une variation sur le thème traité par ces deux romans à savoir la ségrégation dans les états Sud aux Etats Unis dans les années 1940 – 1950. Un roman noir, Une sombre histoire de viol, une enquête bâclée , l’erreur judiciaire avec exécution au pénitencier.   A rapprocher aussi du film Mississipi Burning de Alan Parker avec Gene Hackman et Willem Dafoe que nous avions vu plusieurs fois ensemble. Le sujet n’etait pas nouveau mais on pouvait faire quelque chose de bien. Le synopsis n’était pas totalement bouclé.
Puis Clown a pris le dessus… Les projets, on en avait plein, des projets en solo, des projets à deux, des projets mis de coté en attendant le bon moment, des projets définitivement abandonnés. Les planches sont très nombreuses. plus d’une centaine…

grand-père—essai-recherche-

A suivre…

LOUIS LE HIR … souvenirs BD … Stanley Kubrick …

Projet BD et Full Métal Jacket…
Full Metal Jacket (1987) de Stanley Kubrick inspiré des mémoires de Michael Herr avait inspiré Louis pour un projet BD sur la guerre du Vietnam en 2004.
Louis avait lu le bouquin de Michael Herr  »Putain de guerre » un des meilleurs sur le sujet et commencé à travailler.
Graphiquement, son regard porte sur Munoz dont l’influence sur ce bandeau est visible. (Alack Sinner restera une de ses séries BD préférées)
(Le personnage crayonné ressemble beaucoup à Louis. J’ai plusieurs bandeaux de ce qui est resté un projet. encrage pinceau et porte-plume)

LOUIS… cinéma le Champollion …

Louis était un vrai cinéphile. Ses connaissances en matière cinématographique étaient encyclopédiques…
Bouquins et BD anciennes, j’étais le maître, cinéma et musique il était plus fort… On en riait beaucoup en se posant des colles.
cette passion du cinéma, il avait eu l’occasion de l’exprimer à travers une illustration pour le numéro 2 de la revue Tango (novembre 2010)
Le Champo (quartier latin dans le 5ème arrondissement de Paris)
Le Champo cinéma mythique du quartier Latin avec Bogart à l’affiche dans le Grand Sommeil. Ce dessin à quatre mains pour  un texte de Marc Villard « Eldorado »,  alliait notre goût  pour le cinéma et le polar. Très beau souvenir.
Revue Tango N°2 novembre 2010
dav

Louis et ses amis … Céline …

Louis et Céline

Céline connait Louis depuis très longtemps. La  »pote » de Louis.

Louis,
Tu étais mon meilleur ami. Tout mon monde s’effondre avec ton départ. Je pouvais aller vivre les milles aventures. Tu étais toujours à poste. Tu étais le phare qui me guidait par furie de temps ou calme. Mais également le port accueillant. T’entendre rire c’était être à la maison. Tes rires me manquent horriblement. Les petits, ceux un peu étouffés, ceux aux éclats & tout les autres… On a sacrément ri ensemble, et absolument de tout… Je t’ai embarqué dans quelques unes de mes aventures, c’était bien avec toi. Maintenant, ce sont des souvenirs si précieux. J’ai l’amer sensation de ne pas t’avoir assez dit à quel point je te trouvais merveilleux, à quel point je t’aimais, que j’aurais dût te prendre davantage dans mes bras. C’est fini, plus de câlin de Louis, ni de grosse bise sur la joue. Aïe. Heureusement, le souvenir inonde de ta tendresse. C’est réconfortant. Tu étais un être de lumière. Louis la lumière, le phare. Tu sais que je t’admirais. Que ça soit pour tes dons artistiques, tes valeurs, ta sagesse, ta culture … ou ton humour !Toutes les gammes de l’ironie y sont passées. Qu’il était bon de rire avec toi. … Alors, je sais que tu es parti, et te souhaite un bon vent pour ton voyage à chaque fois. Mais à présent, il faut apprendre à vivre avec tout ces souvenirs. Qui sont si omniprésents qu’ils deviennent comme présence. Tous les conseils, les jolies choses qu’on a pût se dire : je les honore & les applique davantage. Des fois, je me dis « Qu’aurais fait Louis ? » Et là, je discute gentiment avec tes souvenirs. Mais ce n’est pas toi… Tu étais un Seigneur, il en faudrait plus des hommes comme toi. En tout cas, je rends grâce à la vie pour t’avoir connu, et permis de vivre cette amitié.
Céline
Céline est une femme de caractère, une des rares femmes à être marin pécheur sur un chalutier.   Brevet de capitaine et de Chef mécanicien ce qui est rare pour être souligné. (Il y a quelques années, un armateur espagnol lui avait confié le commandement d’un chalutier avec 8 hommes d’équipage pour une campagne de pêche !)

LOUIS LE HIR… ILLUSTRATION… MICKEY

Louis était un grand lecteur des aventures de Mickey. Surtout le Mickey d’avant guerre dessiné par Floyd Gottfredson comme par exemple  »Mickey et les pirates » paru dans les pages des quotidiens du 15 janvier au 17 avril 1934.

Ci dessous un travail fait dans le cadre scolaire, au lycée (Cours Secondaire d’Orsay). Un pastel gras sur papier. Mickey porte sa célèbre culotte rouge à boutons jaunes. Un Mickey fidèle à ses origines mais réinterprété à sa façon.

louis le Hir- Mickey-pastel-gras-sur-papier- 45×60 cm

Louis s’intéressait à l’Age d’Or de la Bande dessinée, cette période 1934-1944, où les hebdomadaires illustrés pour la jeunesse  publièrent les héros de comic-strip américains comme Mandrake, Mickey, Tarzan, Dick Tracy… Les titres de ces journaux aujourd’hui disparu,  Robinson Jumbo, Junior, Tarzan, l’Aventureux etc… pour ne citer qu’eux sont recherchés des collectionneurs. La revue Phenix  une des premières, à s’intéresser au sujet faisait partie de notre bibliothèque.