Archives pour l'étiquette bande dessinée

bande dessinée

LOUIS LE HIR … BD …Projet Curwood London…

Nous avions travaillé sur une histoire d’indiens dans le grand nord avec des trappeurs. Trois héros.  Deux indiens et une indienne, sœur de l’un deux. On avait relu quelques histoires de James Oliver Curwood et de Jack London pour nous mettre dans l’ambiance.

Olanche 10 – projet Curwood London

25 planches de ce projet sont dessinées. Un projet remis à plus tard. on en reparlera…

En attendant BOUCHE DE CUIR avance bien. la séquence Indochine est pratiquement bouclée.

A suivre …

LOUIS LE HIR…BOUCHE DE CUIR… LE BANQUET…

BOUCHE DE CUIR,  planche du banquet en cours de colorisation…

le banquet
BOUCHE DE CUIR …le banquet

Dans tous les albums de Louis, on boit, on mange !  feu, volailles, saucisses, sont à un moment présents dans le décor.

Clown 1,  dans la roulotte avec sa fille Zoé.

clown t1

Hansel et Gretel, le banquet chez la sorcière.

Hansel et Gretel

American Clown, autour du feu .

American Clown

Jeff clown,  première page clown prépare le repas.

Jeff Clown

Le Petit Poucet, banquet de l’Ogre…

Le Petit Poucet

Louis aimait la cuisine et ça se voit. Les repas avec sa bande d’amis et sa famille comptaient beaucoup ce qui explique ces scènes récurrentes dans les albums. BOUCHE DE CUIR ne fait pas, exception à la règle.

A suivre…

LOUIS LE HIR …BD… BROTHER … UN ancien projet …

Projet Brother 2012 – Louis Le Hir – Jean Louis Le Hir

BROTHER, un projet commun de 2012 que nous avions eu après lecture de  »La bête qui sommeille » de Don Tracy et  »la ligne verte » de Stephen King ( ici les bandeaux 1 et 2 sur 3 de la première planche ).  Louis a dessiné 5 planches et fait pas mal de croquis de personnages.
Ce n’était pas une adaptation du roman de Don Tracy ni même de la Ligne Verte mais une variation sur le thème traité par ces deux romans à savoir la ségrégation dans les états Sud aux Etats Unis dans les années 1940 – 1950. Un roman noir, Une sombre histoire de viol, une enquête bâclée , l’erreur judiciaire avec exécution au pénitencier.   A rapprocher aussi du film Mississipi Burning de Alan Parker avec Gene Hackman et Willem Dafoe que nous avions vu plusieurs fois ensemble. Le sujet n’etait pas nouveau mais on pouvait faire quelque chose de bien. Le synopsis n’était pas totalement bouclé.
Puis Clown a pris le dessus… Les projets, on en avait plein, des projets en solo, des projets à deux, des projets mis de coté en attendant le bon moment, des projets définitivement abandonnés. Les planches sont très nombreuses. plus d’une centaine…

grand-père—essai-recherche-

A suivre…

LOUIS LE HIR… BD… BOUCHE DE CUIR … planche 38

Bouche De Cuir… planche 38 quasiment prête avant sa mise en couleur… (la séquence Indochine comporte une dizaine de planches).  Il y a dans cette histoire des méchants comme Louis savait les croquer et qui à la fin paieront pour leurs méfaits suivant  la tradition du roman feuilleton populaire et fantastique de la fin du dix neuvième et du début vingtième siècle.

planche 38

A suivre…

LOUIS LE HIR … souvenirs BD … Stanley Kubrick …

Projet BD et Full Métal Jacket…
Full Metal Jacket (1987) de Stanley Kubrick inspiré des mémoires de Michael Herr avait inspiré Louis pour un projet BD sur la guerre du Vietnam en 2004.
Louis avait lu le bouquin de Michael Herr  »Putain de guerre » un des meilleurs sur le sujet et commencé à travailler.
Graphiquement, son regard porte sur Munoz dont l’influence sur ce bandeau est visible. (Alack Sinner restera une de ses séries BD préférées)
(Le personnage crayonné ressemble beaucoup à Louis. J’ai plusieurs bandeaux de ce qui est resté un projet. encrage pinceau et porte-plume)

LOUIS LE HIR… BOUCHE DE CUIR et TOD BROWNING…

Harry Earles – qui joue le rôle de Hans dans le film de Tod Browning (1932)
Le nain – Louis s’est inspiré de Harry  Earles pour ce personnage diabolique.

Louis avait l’envie depuis longtemps de faire une histoire dans la tradition des vieux films « d’horreur et de fantastique » des années 1930. (King Kong, Dracula, Frankenstein etc…),

C’est ainsi que le film Freaks (la Monstrueuse Parade)  de Tod Browning tourné en 1932 dont l’action se déroule dans un cirque s’est imposé à lui comme élément d’inspiration. l’acteur Harry Earles qui joue le rôle de Hans dans le film lui sert de modèle pour incarner les traits du nain diabolique de Bouche de Cuir (à ceci près que Hans n’est pas le méchant du film mais victime d’une machination).

la case ci-dessus est la quatrième de la planche 7 de Bouche de Cuir.

Autre chose, j’ai commencé le travail sur les planches manquantes. Louis avait crayonné 41 planches, il en manque une douzaine (plus ou moins) pour le finir.  La colorisation se poursuit aussi sur les autres planches…

A suivre…

LOUIS LE HIR… BOUCHE DE CUIR planche 14 … couleur en cours

planche-14 colorisation en cours…

La mise en couleur se précise sur cette planche. l’ambiance générale me plait. Un bon début,  j’ai dit à Louis « ça va le faire » comme il me disait souvent. (je sais que ça peut paraître étrange, voire fou, mais je lui parle, je suis certain que ça lui plait et ça m’empêche de sombrer).  Le choix de la couleur bleue pour les cheveux et les lèvres a été déterminante dans le cas présent …

A suivre…

LOUIS LE HIR… BD… BOUCHE DE CUIR planche 14 …

planche 14
Constella – l’agression

Le travail avance, nouvelle planche. Je passerai à la mise en couleur de cette séquence dans quelques jours. la nuit . éclairage et ombres dans une ambiance du cinéma impressionniste des années 1920 qui n’oublie pas l’expressionnisme allemand de la même époque.                  J’ai en tête quelques idées… Louis aimait énormément cette période  de l’histoire qui part de la fin de la première guerre mondiale jusqu’au début de la seconde. 1919-1939.  Musique, cinéma, peinture, dessin animé, bandes dessinées que ce soit en Europe ou en Amérique…                                                                                                                       A suivre…