LOUIS LE HIR …WIKIPEDIA…

Ça y est Louis a désormais sa page Wikipedia 😎 https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Louis_Le_Hir une manière de laisser une trace indélébile dans l’histoire, en tant qu’auteur de BD français comme le dit sa grande soeurJulie qui a créé un premier brouillon validé par les administrateurs de Wikipedia. Celui-ci a très vite été enrichi par de nombreux internautes notamment Regard sur l’œuvre. La section à intégralement été rédigé par des utilisateurs de Wikipedia (peut être certains amis de Louis) et est très documentée. Bonne lecture !

LOUIS LE HIR, bande dessinée BOUCHE DE CUIR pl 6 version finale.

BOUCHE DE CUIR planche 8. troisième visuel et version définitive avant texte. La neige a tout recouvert. Quelques rafales. Une belle ambiance. Je poursuis maintenant sur la vingtième planche que je dois finaliser… Je travaille dans le désordre le plus total mais j’ai comme ça une vue d’ensemble. Une Méthode peu rationnelle mais qui nous convenait bien, Louis et moi.

BOUCHE DE CUIR planche 6 définitive

A suivre …

LOUIS LE HIR, bande dessinée BOUCHE DE CUIR pl 6…

BOUCHE DE CUIR planche 6 – dans la roulotte du nain

J’ai repris le travail sur cette sixième planche de BOUCHE DE CUIR. Louis a porté un soin particulier à l’intérieur de cette roulotte  qui baigne dans l’étrangeté. Un intérieur qui semble plus du ressort d’un savant ou alchimiste et qui ne manque pas d’inquiéter. J’ai mis un peu de temps avant de savoir exactement comment j’allais la traiter.

Louis était venu m’apporter les crayons des premières pages afin que je les scanne et que je lui fasse part de mes remarques. J’ai été enthousiasmée dès la première planche , la troisième planche où le héros croise KIKO pour la première fois m’a bouleversé. C’était un  magnifique travail. Je le lui ai dit. Aussi, Je ne dois pas le décevoir sur son dernier album. Ce qui explique le temps que je passe sur ses planches.

A suivre…

LOUIS LE HIR…BOUCHE DE CUIR planche 18…

LOUIS LE HIR – BOUCHE DE CUIR planche 18

Une nouvelle planche de BOUCHE DE CUIR qui est pratiquement achevée. Il reste à poser le texte (peut-être quelques infimes retouches, on verra après décantation)… Une planche qui baigne dans une atmosphère mystérieuse sous l’œil inquiétant du nain. Louis est, j’en suis sûr, d’accord avec moi quant au choix des couleurs. Le bleu nuit convient bien à son histoire qui met l’accent sur le fantastique avec de nombreuses scènes oniriques liées à la guerre et qui finit par basculer dans le surnaturel comme on le découvrira dans la dernière partie.

A suivre…