Archives pour la catégorie BD

Titanic Tower …

Titanic tower lehir

deuxième strip …
Je voulais que Lazare, un des personnages principaux, ait un compagnon. Hubble le chat s’est imposé car j’ai moi-même un chat et rien ne vaut un vrai modèle.
Mais Il n’a pas été facile de trouver un look à Hubble alors qu’il existe des dizaines de chats « héros » de BD.
A suivre…

Titanic Tower…

premier strip de Titanic Tower
C’est une version qui doit son inspiration à c’est qui le Boss ?!
On retrouve les principaux héros de C’est qui le Boss série publiée en 2003 chez Vent d’Ouest augmenté de nouveaux personnages et ce strip ne limitera pas au monde de l’entreprise.
Le titre Titanic Tower doit son nom à une tour gigantesque, siège de l’entreprise Titanic World Corp, lieu de travail de presque tous les protagonistes de cette série.

A suivre …

LA CRYPTE ROUGE … tirage limité … avis aux collectionneurs …

la crypte rouge  jackChaboud éditions une idée bizarre

La Crypte Rouge de Jack Chaboud et Jacques Armand .
c’est aux éditions Une Idée Bizarre

Dans l’Europe centrale et l’Allemagne tourmentées de l’entre-deux-guerres, les derniers membres de la grande famille germano-polonaise des Kourganowski vont devoir affronter une menace dont ils ne connaissent pas l’origine.
Quel est ce signe que porte le jeune Stefan ? Qui sont ces hommes qui tentent de l’enlever ? Qu’y a-t-il dans la crypte du domaine de Karnstein ?…

Un album d’aventure dans la veine du grand Jean Michel Charlier, je pense notamment aux albums de Jacques Le Gall dessiné par MiTacq pour Pilote de 1959 à 1966.

Cette histoire inédite devait paraître en 1988 aux éditions « PlayBac ».
Malheureusement, alors que le premier album est entièrement dessiné, la disparition accidentelle de Jacques Armand fait avorter le projet.
Patrick Buchoux responsable des éditions Une Idée Bizarre a eu la bonne idée de ressusciter le projet.
Un très bel album grand format 26 cm x 36 cm, 46 planches en noir et blanc est sorti début septembre. (Tirage 300 exemplaires numérotés plus 45 ex. Hors-commerce)
l’album n’est pas distribué en librairie mais vendu par correspondance directement chez Une Idée Bizarre

Festival Polar de Cognac 19 20 et 21 octobre 2012 …propos…

A propos du festival polar de Cognac  19 20 et 21 octobre 2012…

C’est la troisième fois que je participais à ce festival du Polar (dix septième) unique en son genre puisqu’il réunit à la fois le roman, la BD et l’audiovisuel (cinéma – télévision). Malgré un temps épouvantable les amateurs furent au rendez-vous durant ces trois jours pour des rencontres, séances de dédicaces et de signatures…
Il faut saluer la performance de Bernard Bec et de son équipe qui cette année encore a réussi malgré une baisse sensible du budget à nous donner beaucoup de bonheur avec son programme(Avant-premières de films, Conférences, Débats, Expositions, Projections de films de cinéma et de télévision, Remise des Prix POLAR BD, Cinéma, Roman et Télévision, Rencontres, Séances de dédicaces et de signatures…) .

Ce mélange précieux cinéma, télévision, BD, roman, est assurément un plus renforçant l’encrage de ce festival à la ville de COGNAC et sa région dont le nom est désormais qu’on le veuille ou non indissociable du Polar dans l’imaginaire collectif. Jadis, la boisson associée au polar était le whisky maintenant on pense cognac ! avis aux sponsors…
A ce propos, c’est au festival de 2010 que j’ai découvert le cocktail Cognac Summit que je conseille vivement pour bien commencer un apéro entre amis (1 zeste de citron vert , 4 fines lamelles de gingembre frais , 4 cl de Cognac VSOP, 6 cl de limonade , 1 fine pelure de concombre, 4 ou 5 glaçons).

On peut remercier le maire et les élus pour les subventions accordées et la maison de cognac Baron Otard pour son généreux sponsoring :
visite organisée des chais avec dégustation de son cognac (excellent entre nous soit dit), et le Dîner de gala offert le vendredi soir après la remise des prix Polar dans le cadre prestigieux du château de Cognac (lieu de naissance du roi François 1er en 1494 et Chais des cognacs Baron Otard depuis 1795).
l’an prochain ce sera la dix huitième édition, Bernard Bec rappelait lors de la soirée d’ouverture que ce festival du cœur et de l’amitié doit être aidé un peu plus pour pouvoir durer.
(festival sans salariés, une vingtaine de bénévoles sont à pied d’œuvre pour accueillir le public et les invités)
Souhaitons que son appel à la Ville et au Département soit entendu pour la pérennité d’un festival hors du commun.
plus d’infos : POLAR le Festival

Laverdure …Christian Marin…

Je signale aux fans de Laverdure un petit livre qui vient juste de paraître et que j’ai lu avec un très grand plaisir : MEMOIRES D’UN CHEVALIER DU CIEL.

Christian Marin (décédé le 5 septembre 2012 voir le post du 15 sept ) y raconte son parcours de comédien des Chevaliers du ciel aux Gendarmes de Saint-Tropez, du théâtre de boulevard au répertoire classique, des cabarets rive-gauche à la cour d’honneur du Palais des papes. Une liasse de souvenirs savoureux où revivent amis et partenaires : Fernand Ledoux, Michel Simon, Georges Brassens, Jean Anouilh, Fernand Raynaud, Louis de Funès, Bernard Blier, bien d’autres….

c’est Louis qui connaissait personnellement Christian Marin qui m’a fait découvrir ce livre émouvant.

189 pages dont 12 pages de photos – 17 euros- éditions Sillages

les sept boules de cristal …

7-boules-de-cristal--1-

 

 

 

 

 

 

illustration trait au Pilot Ball 0,7 sur papier canson. Couleur tablette wacom. 18×20 cm.

Mon premier album de Tintin.
C’était pendant les vacances de pâques chez ma grand-mère dans le Morbihan dans un petit bourg pas loin de la mer.
Malade, cloué au lit, je passais mon temps à lire les bandes dessinées de ma cousine Marie Line qui était une abonnée des Perlin et Pinpin, Fripounet et Marisette, Cœurs Vaillants, Ames Vaillantes, Sylvain et Sylvette… de fait une bonne partie de la production BD des éditions Fleurus.
C’est alors que ma grand-mère revint des courses avec une surprise pour moi. Un album cartonné à dos rond de couleur jaune. Les sept boules de cristal. Le choc !
Véritable chef d’œuvre baignant dans l’exotisme et l’occulte.
Une tension présente tout au long du récit. Tension qui commence dès la première page de l’album par l’avertissement lancé par ce voyageur assis dans le train à coté de tintin, qui se poursuit de façon extrême sur la scène du music-hall avec le numéro du fakir Ragdalam lorsque la voyante Yamilah s’évanouit devant une vision d’horreur. Tension qui éclate avec l’orage (page 29) annoncant cette extraordinaire séquence en trois temps dans la villa du professeur Bergamotte. La malédiction de Rascar Capac (page30), la désintégration de la momie (page31), le cauchemar de tintin (page 32). Chacun connaît la suite…
Cette première rencontre avec Tintin sera suivie de la découverte du journal de spirou et du journal de Tintin et par voie de conséquence des « Dupuis-Lombard ».

Pour info…
-Perlin et Pinpin était un hebdomadaire de huit pages des éditions Fleurus crée en 1956. Celui-ci qui devait son nom à deux joyeux lutins Perlin et Pinpin qui y sévissaient. On y retrouvait aussi Titounet et Titounette et leurs amis : le souriceau Top toujours vêtu d’un boléro rouge, l’ours Pluchon et Doudou le lapin, une série magnifique de Marie-Madeleine Bourdin.
(Les lutins Perlin et Pinpin de Maurice Cuvillier sont apparus pour la première fois en 1940 dans le numéro 38 d’Ames Vaillantes des éditions Fleurus. Cuvillier est par ailleurs le créateur, en 1941, de Sylvain et Sylvette, série reprise à sa mort, en 1956, par jean Louis Pesh)

-Fripounet et Marisette, autre hebdomadaire du groupe Fleurus destiné aux plus grands. On y trouvait bien sûr les aventures de Fripounet Marisette de René Bonnet, Sylvain et Sylvette de Cuvillier et de nombreuses autres séries dont Les aventures de Zéphyr (1952-1963) du grand Pierre Brochard. (Pierre Brochard créateur de mémorables séries comme Alex et Euréka, l’inspecteur Lestaque, le Chevalier Saint-Clair en 1963), Touchatou de Robert Moreau, Bull Dozer de Mic Delinx, Phil et Jordi de François Bel etc…

Cœurs Vaillants premier hebdomadaire pour la jeunesse des éditions Fleurus lancé par les Pères Gaston Courtois et Jean Pihan (congrégation religieuse des Fils de la Charité) en 1929 .
A noter que les aventures de Tintin et milou seront publiés pour la première fois en France dans cet hebdomadaire.
Après la guerre le journal continuera jusqu’en 1963 et publiera les excellentes série suivantes, Frederi le guardian de Robert Rigot, Oscal Hamel de F. A. Breysse, le chevalier au Blason d’argent de mouminoux, Moky et Poupy de Bussemey, Alex et Eureka de Pierre Brochard.