Archives pour l'étiquette BD/Livres

CLOWN … Note de lecture dans LA CHAINE D’UNION…

clown le hir

Note de lecture de Régis Doucet parue LA CHAINE D’UNION n° 60 d’avril 2012
(revue d’études maçonniques philosophiques et symboliques publiée par le Grand Orient De France)

CLOWN
C’est une histoire bien triste que raconte cette BD. Une de ces histoires à la Dickens, avec un clown triste, une enfant battue, la rencontre de deux êtres solitaires, le monde sordide et caché de certains cirques. La neige, la boue sur des villes grises. La détresse que rien ne peut guérir. Mais cet album vaut le détour, car ce récit est mené sans un seul mot, par la force de la seule narration graphique, par la séduction du dessin et de la mise en couleur. Le monde dessiné de Clown surprendra les amoureux de BD qui ont aimé Une nuit chez Kipling, ouvrage en noir et blanc dans un style fort éloigné de cet album. Last not least, Jean louis le Hir est accompagné dans cette BD par son fils Louis, un apprenti au niveau du maître.

CLOWN… On en parle sur BD Gest …

clown lehir bdgest

Une nouvelle critique de CLOWN sur le Blog Scribophage et le site BD Gest par wacom le 8 mai 2012.

C’est un soir d’hiver que Clown trouva Zoé. Il l’adopta.

L’introduction est avare de mots et la suite l’est tout autant. D’ailleurs, l’histoire a déjà été racontée mille fois : l’amour entre un père et sa fille, mis à mal par la cruauté du monde. Peu d’originalité à rechercher dans le fond. Ici, l’art est dans la manière ; beaucoup de choses passent par le dessin et les couleurs, par des compositions silencieuses qui en disent plus que de longues tirades enflammées. Les personnages vivent, s’attachent à vous par de petits gestes, des impressions fugaces, des regards qui font mouche.

Un beau récit, tout en simplicité, porté par des ambiances envoûtantes.

Wacom

Retrouvez les articles, critiques et planches BD  sur CLOWN ici !

CLOWN sur Scenario.com …

La critique de CLOWN sur le site sceneario.com le 16 Mars 2012 …

l’album sort le 5 Mai en librairie.

CLOWN sur Scenario.com

Le papier de AUB (16 mars 2012) sur scénario.com :

Clown recueille Zoé au beau milieu de l’hiver.
Tel un père il l’éduque et lui apprend la vie.
A rire, s’amuser, travailler ou simplement profiter de la vie… mais un jour, Clown retrouve d’anciennes connaissances qu’il n’aurait mieux valu ne pas recroiser.

Moins de 5 minutes pour avaler l’album. Mais plus de 2 heures, ensuite, pour le déguster.
Alors, attaquez le de deux manières:
– La première, en le lisant d’une traite. De toute façon, vous ne pourrez faire autrement, tellement vous serez subjugués par l’histoire.
– La deuxième lecture vous permettra de savourez l’ouvrage. Vous prendrez votre temps, vous regarderez les images une à une, en analysant tous les détails. Vous ne pourrez alors qu’en apprécier la qualité.

Le trait est maitrisé, les couleurs finement choisies et tellement bien domptées que l’on est emporté dans ces planches et ces cases superbes.
Reflet de notre monde cruel, simple prétexte pour nous parler des ravages de l’alcool, peu importe, qu’on se laisse porter par l’histoire de Clown, ou qu’on se transpose à notre époque, le sujet est grave, mais habilement maitrisé.

Une superbe découverte pour un excellent moment de lecture. De la très bonne bande dessinée à ne pas manquer.

Merci aux Editions Mosquito pour ce très bel ouvrage.
Par AUB

Retrouvez les articles, critiques et planches BD  sur CLOWN ici !

les sept boules de cristal …

7-boules-de-cristal--1-

 

 

 

 

 

 

illustration trait au Pilot Ball 0,7 sur papier canson. Couleur tablette wacom. 18×20 cm.

Mon premier album de Tintin.
C’était pendant les vacances de pâques chez ma grand-mère dans le Morbihan dans un petit bourg pas loin de la mer.
Malade, cloué au lit, je passais mon temps à lire les bandes dessinées de ma cousine Marie Line qui était une abonnée des Perlin et Pinpin, Fripounet et Marisette, Cœurs Vaillants, Ames Vaillantes, Sylvain et Sylvette… de fait une bonne partie de la production BD des éditions Fleurus.
C’est alors que ma grand-mère revint des courses avec une surprise pour moi. Un album cartonné à dos rond de couleur jaune. Les sept boules de cristal. Le choc !
Véritable chef d’œuvre baignant dans l’exotisme et l’occulte.
Une tension présente tout au long du récit. Tension qui commence dès la première page de l’album par l’avertissement lancé par ce voyageur assis dans le train à coté de tintin, qui se poursuit de façon extrême sur la scène du music-hall avec le numéro du fakir Ragdalam lorsque la voyante Yamilah s’évanouit devant une vision d’horreur. Tension qui éclate avec l’orage (page 29) annoncant cette extraordinaire séquence en trois temps dans la villa du professeur Bergamotte. La malédiction de Rascar Capac (page30), la désintégration de la momie (page31), le cauchemar de tintin (page 32). Chacun connaît la suite…
Cette première rencontre avec Tintin sera suivie de la découverte du journal de spirou et du journal de Tintin et par voie de conséquence des « Dupuis-Lombard ».

Pour info…
-Perlin et Pinpin était un hebdomadaire de huit pages des éditions Fleurus crée en 1956. Celui-ci qui devait son nom à deux joyeux lutins Perlin et Pinpin qui y sévissaient. On y retrouvait aussi Titounet et Titounette et leurs amis : le souriceau Top toujours vêtu d’un boléro rouge, l’ours Pluchon et Doudou le lapin, une série magnifique de Marie-Madeleine Bourdin.
(Les lutins Perlin et Pinpin de Maurice Cuvillier sont apparus pour la première fois en 1940 dans le numéro 38 d’Ames Vaillantes des éditions Fleurus. Cuvillier est par ailleurs le créateur, en 1941, de Sylvain et Sylvette, série reprise à sa mort, en 1956, par jean Louis Pesh)

-Fripounet et Marisette, autre hebdomadaire du groupe Fleurus destiné aux plus grands. On y trouvait bien sûr les aventures de Fripounet Marisette de René Bonnet, Sylvain et Sylvette de Cuvillier et de nombreuses autres séries dont Les aventures de Zéphyr (1952-1963) du grand Pierre Brochard. (Pierre Brochard créateur de mémorables séries comme Alex et Euréka, l’inspecteur Lestaque, le Chevalier Saint-Clair en 1963), Touchatou de Robert Moreau, Bull Dozer de Mic Delinx, Phil et Jordi de François Bel etc…

Cœurs Vaillants premier hebdomadaire pour la jeunesse des éditions Fleurus lancé par les Pères Gaston Courtois et Jean Pihan (congrégation religieuse des Fils de la Charité) en 1929 .
A noter que les aventures de Tintin et milou seront publiés pour la première fois en France dans cet hebdomadaire.
Après la guerre le journal continuera jusqu’en 1963 et publiera les excellentes série suivantes, Frederi le guardian de Robert Rigot, Oscal Hamel de F. A. Breysse, le chevalier au Blason d’argent de mouminoux, Moky et Poupy de Bussemey, Alex et Eureka de Pierre Brochard.

CAZA…inédit…

Philippe Caza

une case extraite d’un album de Caza qui sera édité cette année par les éditions Une Idée Bizarre dans sa collection « Brèves de conteurs ».
(Une idée Bizarre est une toute jeune maison d’édition animée par Patrick Buchoux qui publie des beaux livres, en tirage limité.)
voir Une Idée Bizarre le blog dans la blogoliste pour plus d’infos.

Corto Maltese et les secrets de l’initiation, Imaginaires et Franc-Maçonnerie à Venise autour d’Hugo Pratt

Corto Maltese et les secrets de l'initiation

Ceux qui aiment l’oeuvre de Hugo Pratt doivent absolument aller voir l’exposition
qui lui est consacrée au Musée de la Franc-Maçonnerie.
Hugo Pratt qui était Franc-Maçon, a mis en scène la Franc-maçonnerie
dans ses albums à plusieurs reprises, notamment dans Fable de Venise
mais aussi dans Wheeling sans compter les allusions indirectes comme les épreuves que Corto traverse dans
Les Helvétiques décalquées de la cérémonie d’initiation au graded’apprenti.

Vous y découvrirez des aquarelles…

Casanova portant le compas et l’équerre

des planches…

 Corto Maltese et les secrets de l'initiation

mais aussi des pièces et documents maçonniques illustrant son intérêt pour la démarche initiatique et sa vie en loge … le tablier et le cordon maçonnique d’Hugo Pratt ou l’épée maçonnique dérobée par son père lors du pillage de la loge par les milices fascistes dans les années 20… et restituée par le Frère Pratt en 1977.

informations pratiques:
Corto Maltese et les secrets de l’initiation,
Imaginaires et Franc-Maçonnerie à Venise autour d’Hugo Pratt
du 15 février au 15 juillet 2012
Musée de la franc-maçonnerie, 16, rue Cadet, Paris-9e.
Tél. : 01-45-23-74-09.
Du mardi au vendredi de 10 heures à 12 h 30 et de 14 heures à 18 heures,
le samedi de 10 heures à 13 heures et de 14 heures à 19 heures. Entrée : de 4 € à 6

Une nuit chez Kipling sur BDTRésor …

une critique de l’album paru sur le site BDTrésor.net

Elémentaire, mon cher Croodge ! Le duo de choc formé par le détective Demm et son acolyte arrive sans difficulté à hauteur d’un Sherlock Holmes et d’un Watson. Sans compter que les personnages rencontrés dans « Une nuit chez Kipling » ont bel et bien existé. Certes, l’enquête flirte aisément avec l’occulte voire le fantastique, mais c’est ce qui fait la force de cette BD. Vampires et démons vont s’immiscer dans cette sombre affaire de psychopathe sanguinaire !

Avant tout, saluons le travail de documentation monumental accompli par Jean-Louis Le Hir. Sa connaissance fournie du Londres de la fin du XXème siècle a de quoi donner des vertiges. On est introduit dans des lieux secrets et légendaires comme la Royal Society où se retrouvaient les plus grands penseurs britanniques. Les nombreuses références à des personnages mythiques enrichissent indéniablement l’expérience de lecture : le Dr Jekyl, Elephant man, Jack l’éventreur… sans jamais perdre le fil principal !

Cette BD réunit toutes les qualités du feuilleton policier parfait. Le suspense est insoutenable, l’atmosphère oppressante d’un bout à l’autre de l’enquête et les rebondissements dignes d’un très bon thriller. Mais votre tâche la plus difficile en tant que lecteur sera de démêler le vrai du faux, l’historique du fantastique tant le croisement des genres est savamment orchestré par l’auteur.

En définitive, « Une nuit chez Kipling » souffle un vent de fraîcheur sur le marché de la BD francophone grâce à sa fabuleuse densité scénaristique. A quand une adaptation au cinéma ?