Archives pour la catégorie Louis Le Hir

LOUIS LE HIR… BD… BOUCHE DE CUIR … planche 36 en couleur

planche 36

Couleurs sépia de la séquence Indochine. L’idée de la brume dans le premier  bandeau m’est venue après avoir vu le film « Les Confins du Monde » de Guillaume Nicloux.  Alexandre Moyer, grand ami de Louis, m’a prêté le dvd. L’an dernier, Louis m’avait parlé du film en me le conseillant. La Lumière et Les couleurs sont superbes. Je m’en inspire. Louis ne pourrait qu’approuver.

la couleur sépia, est un choix pour une séquence souvenir . On en avait parlé avec Louis.

Au départ j’ai fait la planche en dominante gris bleu avant de réaliser mon erreur.

planche 36 couleur

A suivre…

 

 

LOUIS LE HIR… BD… BOUCHE DE CUIR … planche 38

Bouche De Cuir… planche 38 quasiment prête avant sa mise en couleur… (la séquence Indochine comporte une dizaine de planches).  Il y a dans cette histoire des méchants comme Louis savait les croquer et qui à la fin paieront pour leurs méfaits suivant  la tradition du roman feuilleton populaire et fantastique de la fin du dix neuvième et du début vingtième siècle.

planche 38

A suivre…

LOUIS LE HIR… BD… BOUCHE DE CUIR… Lady M…

Céline Morin… Louis Le HIR…
Louis était impressionné par le parcours de Céline (sa  »pote », même si parfois il pouvait être agacé par ses  »Quatre Cents Coups »).   S’imposer dans le milieu dur de la grande pêche et devenir capitaine d’un chalutier n’est pas facile. Elle avait relevé le défi.
Dans  BOUCHE DE CUIR il  lui rend hommage en prêtant ses traits à  la Lady qui commande une jonque pirate dans la Baie d’Ha Long. Signe d’une amitié indéfectible…

Céline Morin… Louis Le Hir…

 

lady M… capitaine – BOUCHE DE CUIR

 

-Lorsque l’occasion s’y prêtait,  ses amis pouvaient se retrouver dans les dessins. Ainsi son voisin des quais le bouquiniste Phillipe Nieto fait une apparition dans Jeff Clown.

-Un clin d’œil assez courant entre collègues dessinateurs des journaux Spirou et Tintin dans les années 50-60.
(même les Héros se retrouvaient parfois le temps de quelques cases dans une autre série…).

Pour en revenir à BOUCHE DE CUIR, le travail avance bien. Couleur comme pages manquantes. Ce dernier album de Louis doit être parfait, c’est pourquoi Je porte un soin particulier à chaque planche, ce qui évidemment prend du temps… Bientôt de nouveaux visuels…

A suivre…

LOUIS… cinéma le Champollion …

Louis était un vrai cinéphile. Ses connaissances en matière cinématographique étaient encyclopédiques…
Bouquins et BD anciennes, j’étais le maître, cinéma et musique il était plus fort… On en riait beaucoup en se posant des colles.
cette passion du cinéma, il avait eu l’occasion de l’exprimer à travers une illustration pour le numéro 2 de la revue Tango (novembre 2010)
Le Champo (quartier latin dans le 5ème arrondissement de Paris)
Le Champo cinéma mythique du quartier Latin avec Bogart à l’affiche dans le Grand Sommeil. Ce dessin à quatre mains pour  un texte de Marc Villard « Eldorado »,  alliait notre goût  pour le cinéma et le polar. Très beau souvenir.
Revue Tango N°2 novembre 2010
dav

LOUIS LE HIR… BOUCHE DE CUIR et TOD BROWNING…

Harry Earles – qui joue le rôle de Hans dans le film de Tod Browning (1932)
Le nain – Louis s’est inspiré de Harry  Earles pour ce personnage diabolique.

Louis avait l’envie depuis longtemps de faire une histoire dans la tradition des vieux films « d’horreur et de fantastique » des années 1930. (King Kong, Dracula, Frankenstein etc…),

C’est ainsi que le film Freaks (la Monstrueuse Parade)  de Tod Browning tourné en 1932 dont l’action se déroule dans un cirque s’est imposé à lui comme élément d’inspiration. l’acteur Harry Earles qui joue le rôle de Hans dans le film lui sert de modèle pour incarner les traits du nain diabolique de Bouche de Cuir (à ceci près que Hans n’est pas le méchant du film mais victime d’une machination).

la case ci-dessus est la quatrième de la planche 7 de Bouche de Cuir.

Autre chose, j’ai commencé le travail sur les planches manquantes. Louis avait crayonné 41 planches, il en manque une douzaine (plus ou moins) pour le finir.  La colorisation se poursuit aussi sur les autres planches…

A suivre…

LOUIS LE HIR… BOUCHE DE CUIR planche 14 … couleur en cours

planche-14 colorisation en cours…

La mise en couleur se précise sur cette planche. l’ambiance générale me plait. Un bon début,  j’ai dit à Louis « ça va le faire » comme il me disait souvent. (je sais que ça peut paraître étrange, voire fou, mais je lui parle, je suis certain que ça lui plait et ça m’empêche de sombrer).  Le choix de la couleur bleue pour les cheveux et les lèvres a été déterminante dans le cas présent …

A suivre…

LOUIS LE HIR… BD… BOUCHE DE CUIR planche 14 …

planche 14
Constella – l’agression

Le travail avance, nouvelle planche. Je passerai à la mise en couleur de cette séquence dans quelques jours. la nuit . éclairage et ombres dans une ambiance du cinéma impressionniste des années 1920 qui n’oublie pas l’expressionnisme allemand de la même époque.                  J’ai en tête quelques idées… Louis aimait énormément cette période  de l’histoire qui part de la fin de la première guerre mondiale jusqu’au début de la seconde. 1919-1939.  Musique, cinéma, peinture, dessin animé, bandes dessinées que ce soit en Europe ou en Amérique…                                                                                                                       A suivre…

LOUIS LE HIR… BD… BOUCHE DE CUIR planche 37 … avec pluie…

planche 37
séquence Indochine

La planche est pratiquement prête pour la mise en couleur.                      Notre Héros, Bouche de Cuir quitte la jonque pour s’enfoncer dans la jungle…                                                                                                                                    A suivre…

LOUIS LE HIR… BD… BOUCHE DE CUIR planche 36 … avec ou sans pluie…

Bouche de cuir Pl 36 – cliquer sur la planche pour agrandir…

Bouche de Cuir planche 36.  La planche est dans sa forme définitive mais sans la pluie. Louis m’avait demandé de rajouter la pluie pour mettre la séquence à la saison des pluies.

On notera l’hommage rendu à Milton Caniff  et son Terry et les pirates avec ce bandeau 1 de la planche.

Louis était fan des séries de l ‘Age d’Or de la BD américaine et son mythe des terres lointaines. L’Extrême-Orient avec Jim la jungle (Alex Raymond), Terry (Milton Caniff) , le Fantôme (Ray Moore),          l’Afrique avec Tarzan (H. Foster, B. Hogarth…), Raoul et Gaston (Lyman Young), sans oublier les Autres  mondes de Guy L’éclair,  Brick Bradefer et autres  … Il lisait régulièrement la revue d’étude Phénix qui traitait de cette littérature dessinée.

La planche 36 avec la pluie et en couleur…

planche 36 – pluie – couleur

 »Avec ou sans… », le cas se posait souvent, on choisissait ensemble la version retenue au dernier moment, juste avant de poser le texte. Lentement mais sûrement. Dans le cas présent, ce sera pluie pour respecter le souhait de Louis. Je dois juste ajouter un « zeste » de pluie sur nos héros, ce qui se fera au moment de la couleur…

A suivre…